vendredi 17 octobre 2008

Au Boulot - Didjier


S'il y'a un bébert du reverse engineering, c'est bien Didjier. Je précise qu'il n'est pas slovaque, mais l'orthographe de son nom provient de l'accent de notre stagiaire qui vient du sud. Qui parle donc comme dans Confessions Intimes.
Le voici donc aux commandes la salle Kubrick.

3 commentaires:

DorianGray a dit…

"qui parle comme dans confession intimes"

le pauvre...

Anonyme a dit…

je vois pas de quoi tu parles Etjienne

E* a dit…

Ah non moi c'est Etchienne